Légende hindoue

Une vieille légende hindoue raconte qu’il y eût un temps où tous les hommes étaient des dieux. Ils abusèrent tellement de leur divinité que Brahma décida de leur ôter le pouvoir divin et de le cacher à un endroit où il leur serait impossible de le retrouver. Le grand problème fut donc de lui trouver une cachette. Lorsque les dieux furent convoqués à un..

Lire la suite
Une course de grenouilles

Il était une fois une course de grenouilles organisée dans un petit village du bord du Mékong. Le tracé de la course avait été confié à un jeune villageois, qui, dans le souci de plaire au chef du village, avait placé la ligne d’arrivée au seuil de sa maison, située en haut d’une grande colline. De l’aveu de tous, le trajet paraissait très difficile,..

Lire la suite
Un cadeau bien apprécié

Un anthropologue proposa un jeu aux enfants d’une tribu africaine. Il mit un panier de fruits près d’un arbre et dit aux enfants que le premier arrivé gagnerait tous les fruits. Au signal, tous les enfants s'élancèrent en même temps... en se donnant la main ! Puis ils s'assirent ensemble pour profiter de leur récompense. Lorsque l’anthropologue leur demanda pourquoi ils avaient agi ainsi..

Lire la suite
Le maître Zen et le scorpion

Un Maître Zen vit un scorpion se noyer et décida de le tirer de l’eau. Lorsqu’il le fit, le scorpion le piqua. Par l’effet de la douleur, le maître lâcha l’animal qui de nouveau tomba à l’eau en train de se noyer. Le maître tenta de le tirer nouvellement et l’animal le piqua encore. Un jeune disciple qui était en train d’observer se rapprocha..

Lire la suite
Le Violoneux de Saint-Brice

Dans la cave d'une maison du Pavé de Saint-Brice, faubourg de Chartres, se tenait l'un des plus beaux veillons du pays chartrain (cette histoire se serait passé, suivant la chronique chartraine, dans la nuit du samedi 6 janvier 1725). Chaque soir, l'immense cave réunissait joyeuse et nombreuse compagnie ; mais, ce soir-là, au contingent habituel de l'assemblée vinrent se joindre huit jeunes gens et..

Lire la suite
Les trois oranges d'amour

Il était une fois un prince qui ne riait jamais. Mais un jour, une femme dit : – Moi, je le ferai rire ce prince, rire et pleurer. Et la femme revêtit des haillons cousus avec de la ficelle, répandit ses cheveux sur ses épaules et au son d'un tambourin alla danser devant le prince qui se tenait accoudé au balcon de son..

Lire la suite
Patte de Coq

Il y a longtemps, longtemps, bien avant que vous et moi ne fussions nés, vivaient à Montjardin, Prés de Chalabre, un ménage de paysans avec leur fille, Lavallière. Un jour, la mère mourut, et le père, fou de douleur sentit qu’il ne lui survivrait pas longtemps. Il fit venir auprès de son lit sa petite fille et lui dit : – Je suis..

Lire la suite
L'Orgue du titan

Un soir, l'improvisation musicale du vieux et illustre maître Angelin nous passionnait comme de coutume, lorsqu'une corde de piano vint à se briser avec une vibration insignifiante pour nous, mais qui produisit sur les nerfs surexcités de l'artiste l'effet du coup de foudre. Il recula brusquement sa chaise, frotta ses mains, comme si, chose impossible, la corde les eût cinglées, et laissa échapper ces étranges..

Lire la suite
L'aieul et le petit-fils

Il y avait une fois un homme vieux, vieux comme les pierres. Ses yeux voyaient à peine, ses oreilles n’entendaient guère, et ses genoux chancelaient. Un jour, à table, ne pouvant plus tenir sa cuiller, il répandit de la soupe sur la nappe, et même un peu sur sa barb. Son fils et sa bru en prirent du dégoût, et désormais le vieillard..

Lire la suite
Baisse des sentiments

Un homme aimait beaucoup sa compagne, mais avec les années qui passaient, ses sentiments diminuaient. Il reconnaissait que sa femme n’avait pas changé, elle était restée la même, comme à leur début ! « Elle est magnifique, mais je n’y arrive plus… Mon cœur a du mal à lui donner de l’affection… Je ne comprends pas pourquoi » Ce jeune homme était sincère avec..

Lire la suite
<12>