1483 poèmes avec "yeux" | Page 5





... comme un bétail pensif sur le sable couchées, elles tournent leurs yeux vers l'horizon des mers, ... Voir le poème



... de satan ou de dieu, qu'importe ? ange ou sirène, qu'importe, si tu rends, - fée aux yeux de velours,rythme, pa... Voir le poème



... qu'ombragent des cils noirs plus longs que ceux d'un ange, est tel que tous les yeux pour qui l'on s'est damn... Voir le poème



... les stupides mortels qui t'ont jugée amère, statue aux yeux de jais, grand ange au fr... Voir le poème



... où les torches du soir allument une aurore, et tes yeux attirants comme ceux d'un... Voir le poème



... ton souvenir plus clair, plus rose, plus charmant, a mes yeux agrandis voltige incessam... Voir le poème



... tu te plais à plonger au sein de ton image ; tu l'embrasses des yeux et des bras, et ton coeur... Voir le poème



... si mystérieux de tes traîtres yeux,brillant à travers l... Voir le poème



... où veillent des monstres visqueux dont les larges yeux de phosphore font une... Voir le poème



... de purs miroirs qui font toutes choses plus belles : mes yeux, mes larges ... Voir le poème



... et jette dans mes yeux pleins de confusionde... Voir le poème



... deviner si son coeur couve une sombre flamme aux humides brouillards qui nagent dans ses yeux ;parcourir à loi... Voir le poème



... et plus tard un ange, entr'ouvrant les portes, viendra ranimer, fidèle et joyeux,les miroirs ternis et... Voir le poème



... ma pauvre muse, hélas ! qu'as-tu donc ce matin ? tes yeux creux sont peuplés de vi... Voir le poème



... les tout-puissants accords de leur riche musique aux couleurs du couchant reflété par mes yeux.c'est là que j'a... Voir le poème



... la nuit s'épaississait ainsi qu'une cloison, et mes yeux dans le noir devinaient t... Voir le poème



... retiens les griffes de ta patte, et laisse-moi plonger dans tes beaux yeux,mêlés de métal et ... Voir le poème



... quand mes yeux, vers ce chat que j'aime... Voir le poème



... s'avançait lentement sur la seine déserte, et le sombre paris, en se frottant les yeux,empoignait ses outils... Voir le poème



... voilà le souvenir enivrant qui voltige dans l'air troublé ; les yeux se ferment ; le vertigeb... Voir le poème