440 poèmes avec "pale" | Page 1





... vous n'êtes que de glace, ils ne sont que de flamme. entrez, vieilles, entrez dans l'enfer des jaloux.pale... Voir le poème



... mais la blanche ne m'agrée, blême de morte paleur,ny la rouge coloré... Voir le poème



... et se plaindre et frémir, avec un ris moqueur, l'ouragan du passé dans les flots de son coeur ! pale... Voir le poème



... pieds nus sur le tapis, tu cours à ton miroir et des ruisseaux de pleurs coulent jusqu'à ta bouche.pale... Voir le poème



... croissez, grands lys, chantez, ruisseaux, et vive la sainte bohème !pale... Voir le poème



... phidias et diaz ont mis leur fantaisie, que je rime cette ode en vers alexandrins. pale... Voir le poème



... pour moi ruissellent en vain : je bois du sang et des larmes.pale... Voir le poème



... saluez ces martyrs, ô mes cariatides !pale... Voir le poème



... mais le bonheur senti de la moindre caresse, vaut encor mieux que la beauté.pale... Voir le poème



... pale... Voir le poème



... avec leurs inscriptions effacées, leurs repos infinis, leurs nuits abandonnées, leurs vitres pâles...pale... Voir le poème



... germer mille sonnets dans le coeur des poètes, que vos grands yeux rendraient plus soumis que vos noirs.pale... Voir le poème



... - si ce n'est, par un soir sans lune, deux à deux, d'endormir la douleur sur un lit hasardeux.pale... Voir le poème



... et saurai-je tirer de l'implacable hiver des plaisirs plus aigus que la glace et le fer ?pale... Voir le poème



... comme l'azur du ciel, les oiseaux et les fleurs, ses parfums, ses chansons et ses douces chaleurs !pale... Voir le poème



... qu'importe ta bêtise ou ton indifférence ? masque ou décor, salut ! j'adore ta beauté.pale... Voir le poème



... qui tors paisiblement dans une pose étrange tes appas façonnés aux bouches des titans.pale... Voir le poème



... me bercent. d'autres fois, calme plat, grand miroir de mon désespoir !pale... Voir le poème



... le feu de ses prunelles pâles, clairs fanaux, vivantes opales,qui me contemplent f... Voir le poème



... et qui, soûl de son sang, préférerait en somme la douleur à la mort et l'enfer au néant !pale... Voir le poème