260 poèmes avec "enfer" | Page 1





... de diane en courroux, et diane retire cent ans hors de l'enfer les corps sans monument.... Voir le poème



... tes semblables aussi que leur sentence même punit incessamment en enfer creux et blême,a... Voir le poème



... dans le corps de la mort j'ai enfermé ma vie, et ma beau... Voir le poème



... voyez qui tient l'épieu ou échauffe l'enferre ?mon aveugle fureur... Voir le poème



... tes venimeux baisers me donneraient la peste, et croirais embrasser une rage d'enfer.... Voir le poème



... des rages, des fureurs, des lieux épouvantables : pour exprimer l'horreur des enfers effroyables,est-il ... Voir le poème



... et nous ne verrons plus les redingotes longues où tout parfait dandy se tenait enfermé.sourire du pri... Voir le poème



... accompagne tes pas, ou que les vagues sombres t'enferment dans le sein d'une hu... Voir le poème



... une fosse de pierre aux immenses contours qu'une eau jaune et terreuse enferme à triples tours c... Voir le poème



... la plupart des mots que l'on sait n'enferment pas tant de bonheur.... Voir le poème



... barbare, roide et lourd, et doublé de soupçon, qui, comme une guérite, enfermera tes charmes ;non ... Voir le poème



... par toi je change l'or en fer et le paradis en enfer ;dans le suaire des n... Voir le poème



... qui de toute infamie arrache le pardon. elle ignore l'enfer comme le purgatoire,e... Voir le poème



... aux objets répugnants nous trouvons des appas ; chaque jour vers l'enfer nous descendons d'un pas,... Voir le poème



... haine, frissons, horreur, labeur dur et forcé, et, comme le soleil dans son enfer polaire,mon coeur ne ... Voir le poème



... vous que dans votre enfer mon âme a poursuivies, ... Voir le poème



... et vos lueurs sont le reflet de l'enfer où mon coeur se plaît.... Voir le poème



... que tu viennes du ciel ou de l'enfer, qu'importe,Ô beaut... Voir le poème



... je plongerai ma tête amoureuse d'ivresse dans ce noir océan où l'autre est enfermé ;et mon esprit sub... Voir le poème



... et qui, soûl de son sang, préférerait en somme la douleur à la mort et l'enfer au néant !... Voir le poème