517 poèmes avec "corps" | Page 25





... au col tors, dont le corps tout tortu, tout ... Voir le poème



... le haut pouvoir qui, oeuvrant sans émoi, infuse l'âme en ce mien corps passible, la prévoya... Voir le poème



... l'heureuse cendre autrefois composée en un corps chaste, où vertu reposa,... Voir le poème



... là mon esprit son corps laisse endormi tout t... Voir le poème



... a l'oeil de l'âme être un temps plus ombreux, que n'est au corps ce mien vivre encombreux,... Voir le poème



... que du veiller l'âme non offensée ne souffre au corps sentir cette douleur ... Voir le poème



... un froid âpre et cuisant, a saisi tous les corps ; le soleil contre lu... Voir le poème



... où chaque ciel commence il devient finissant, ainsi que tous les corps du monde élémentaire.b... Voir le poème



... pauvre feuille, ombre, cendre, et pauvre ver de terre, hélas ! tu ne sais pas ce que ton corps enserre,et tu veux p... Voir le poème



... qu'il n'y a plus de place pour rien d'autre que lui dans notre corps humain. puis évadé,... Voir le poème



... destins, destins, corps bruts par l'esprit achev... Voir le poème



... semblable aux visions que nous a fait le somme : tu es quelque vieux corps dans la neige fondu,o... Voir le poème



... et, tandis qu'affranchis par les métamorphoses, les corps brisent enfin leur moule ... Voir le poème



... et parfois, sous la nuit, ils échangent entre eux les bizarres contours de leurs corps sulfureux. Ô formida... Voir le poème



... ce corps, qui dans la vie en ses g... Voir le poème



... qui des jours de la vie éteignent le flambeau elle perdait déjà son corps dans le tombeau, et s... Voir le poème



... mais si mon foible corps (qui comme l'eau s'escoul... Voir le poème



... mortels, qui des mortels avez pris vostre vie, vie qui meurt encor dans le tombeau du corps, vous qui r'amoncelez... Voir le poème



... il est ainsi, ce corps se va tout soulevants... Voir le poème



... si j'avais comme vous, mignardes colombelles, des plumages si beaux sur mon corps attachés,on aurait b... Voir le poème