Les trois ours

Il était une fois, une famille de trois ours qui vivait dans les bois, où ils habitaient une très jolie petite maison. Il y avait Ourson, Maman Ourse et Papa Ours… C’était une famille heureuse. La maison était confortable, entourée d’un jardin dans lequel Maman Ours faisait pousser toutes sortes de fleurs multicolores pour les abeilles au printemps. Un jour après que..

Lire la suite
Le tapis

Il y a bien des siècles, le sultan de Constantinople s’en alla, dit-on, avec une suite nombreuse, faire une excursion dans le pays des Kurdes. Son fils l’accompagnait. Ils traversèrent des fleuves et des forêts, gravirent des montagnes, et parvinrent à de vastes plateaux, couverts de près et de cultures. Un jour, ils arrivèrent aux abords d’un grand village entouré de prairies, où ils..

Lire la suite
Le sabre enchanté de Va-de-bon-coeur

J'étais de garde, cette nuit-là ; il pleuvait à verse, et, à demi couché dans le fauteuil à bascule que le gouvernement accorde à l'officier de service, je sommeillais à moitié, entendant vaguement causer les hommes du poste par la porte entr'ouverte qui communiquait avec le corps de garde. De grands éclats de rire achevèrent de me réveiller ; le tambour racontait l'histoire du..

Lire la suite
Le Nain jaune

Il était une fois une reine à laquelle il ne resta, de plusieurs enfants qu'elle avait eus, qu'une fille qui en valait plus de mille : mais sa mère se voyant veuve, et n'ayant rien au monde de si cher que cette jeune princesse, elle avait une si terrible appréhension de la perdre, qu'elle ne la corrigeait point de ses défauts ; de sorte que..

Lire la suite
Le Myrte

On sait qu’il y avait autrefois, dans la dépression entre Puivert et Nébias, un magnifique lac entouré de forêts. Le Génie de ce lac aimait les filles des hommes, et la preuve en était que jamais garçon ne s’y était noyé, tandis que les filles ou les femmes qui avaient voulu seulement y tremper le bout des pieds, s’étaient senties attirées et happées, et..

Lire la suite
Le miroir

Il y a bien des siècles, dans un endroit de la province d’Echigo, appelé Mastuyama, vivaient deux jeunes époux dont on ne sait plus le nom. Ils avaient une petite fille. L’homme appartenait à la classe des Samouraïs ; mais il avait peu de fortune et vivait très simplement sur un petit bien dont il dirigeait lui-même la culture. La femme avait les mêmes..

Lire la suite